L’histoire

Au nom du ciel, de la terre et des hommes qui la travaillent !

La vigne

Il fut un temps où la vigne était tout !

Les hommes et les femmes d’alors se sont regroupés, ont mis leur force et leur courage en commun. Ils ont sculpté la montagne et accroché des terrasses à ses versants. Ils ont défriché, retourné la terre et planté, en espérant que la nature leur serait prodigue.

Et puis ils ont bâti une cave, leur cave, une cave à leur image…

A la force des bras ils ont empilé les pierres et monté des murs cyclopéens. Jusqu’à la limite de l’équilibre et quand ils ont eu fini, ils se sont dit que c’était bien, alors ils ont signé. Comme pour défier l’adversité, comme un cri à l’universalité, ils ont osé. Une mappemonde, deux mains entrelacées et une maxime pour l’éternité :

« Tous pour un et un pour tous ». Tel serait leur avenir !
Tous pour un et un pour tous

Et puis le temps est passé par là…

De réussites en échecs, de grandes victoires en illusions perdues, ce n’est pas tant la nature qui a changé mais c’est l’humanité qui a évolué. Évolution ! Tel est le maître mot qui régit le monde des hommes.

Près de 80 ans plus tard (en fait ce que dure une vie d’homme) que reste-t-il de cet idéal, de ces drapeaux brandis et de ces poings levés ? Des images, des souvenirs, des convictions ?

La nature elle, est encore là. Elle a ses lois que la raison ignore et les vignes qui furent jadis plantées pour le bonheur des hommes produisent aujourd’hui encore les fruits de ce labeur.

Au nom de toutes ces femmes, au nom de tous ces hommes qui ont su prendre leur destin entre leurs mains, nous montrer qu’oser n’était pas un vain mot et que le bonheur est d’abord ce que l’on en fait, nous cultivons, à notre tour, ce grain de folie… baptisé RIBERACH !